Indépendamment de toute question de réglementation, on aura tout intérêt à privilégier les CPGE de proximité, qui offrent un enseignement de qualité parfaitement comparable à celui que peuvent offrir des CPGE plus éloignées (avec les mêmes programmes, les mêmes entraînements et un corps enseignant recruté avec la même exigence, qui nourrit le même degré d’ambition pour chacun de ses élèves).

Ainsi, on ne se coupera pas trop tôt de ses bases géographiques, familiales et affectives personnelles, et on fera l’économie de la fatigue des transports dans le contexte d’une formation très exigeante où il faudra pleinement disposer de ses moyens intellectuels, mais aussi physiques et psychiques, pour bien réussir.